à la ferme équestre du Grand Etang

à la ferme équestre du Grand Etang

mardi 17 juillet 2018

SINGAPOUR: ville jardin, ville lumière. 2.

Prendre ses repas à Singapour.

         Mélange harmonieux entre tradition et modernisme: en architecture, mais aussi dans le domaine culinaire.


Sur l'immense avenue Orchard Road,
les Champs Elysées de Singapour

A Marina Bay: là c'était classe!

    Singapour déborde de restaurants pour toutes les bourses, de toutes sortes d'ambiance.....Mais les petits restaurants authentiques, ceux que fréquentent les locaux au quotidien, proposent une incroyable diversité de la gastronomie locale, typique et riche de multiples influences: d'Asie, d'Europe, et d'ailleurs...  On peut y faire un tour du monde culinaire.
    Sur les conseils d'Allan, on a essayé les food-court, ou hawker centre, ces endroits dans lesquels plusieurs petits resto entourent un espace commun.

Manger dans un Hawker Center:
    Un Hawker Center ou food court, regroupe plusieurs stands, voir des dizaines où on peut goûter à toutes les cuisines locales: chinoise, malaisienne, indonésienne, indienne. A toute heure! Et jusque tard dans la nuit.
   Chacun fait la queue pour aller chercher son plat et on se retrouve au milieu pour s'attabler. Pas d'espace réservé à un restaurant en particulier.
Pour réserver une table, quand vous allez chercher votre repas, vous pouvez laissez sur la table un objet quelconque: kleenex, iphone...
   Personne ne vous le prendra. 



 Voici le premier food-court qu'on a découvert, tout près de l'hôtel.
4 ou 5 stands dont un avec un aquarium où on choisit le poisson ou le crustacée ( vivant bien sûr!) qu'on veut déguster... Même à 10h on a vu des gens attablés et se sustenter. On mange toute la journée là-bas. Y a d'heure.





Au Gardens By the Bay: un gigantesque food-court
Pour les couverts, c'est: baguette et cuillère ou cuillère et fourchette.
                                    Pas de couteau 
     Pas de serviette en papier. Rares sont les restaurants qui en proposent.
     Il faut prévoir des mouchoirs en papier.





Les fruits:
  On y trouve un variété de fruits importante:
-  kiwis, ananas, pomme, poire, pastèques, mangues, fraises..
-  Des fruits que je ne connaissais pas : durian (interdit dans certains lieux publics), ramboutan (goût proche de celui du letchis, parait-il), chiku (à la forme d'on oeuf). 
-  Des fruits de chez nous, mais qu'on ne trouve pas toujours sur les marchés: mangoustan, carambole, corossol, coeur de boeuf,  ti'jaque, atte , fruit du dragon ( pittaya)....

 Variétés de fruits sur les étals à Chinatown:


corossols entiers ou en morceaux

des attes au premier plan

durians

ti'jaque : à maturité, c'est un fruit bien goûteux
Mais on l'utilise surtout en carri avec des saucisses,
 des crevettes, ou des morceaux de boucané
       Je n'ai pas compris qu'à l'hôtel on ne nous ait proposé que des morceaux de pastèque au petit déjeuner.Tous les jours. Le buffet était pourtant bien copieux, sauf pour les fruits. Dommage!

dimanche 15 juillet 2018

SINGAPOUR. Ville jardin. Ville lumière

Super Trees à Gardens by the bay

Premières impressions


3 mots pour résumer ma vision de Singapour: démesure, diversité, efficacité.

Ce qui m'a frappée dès mon arrivée à Singapour, c'est:
- le contraste saisissant entre l'opulence des décors et le charme des traditions
- des constructions extraordinaires, futuristes, au milieu desquelles émergent des structures traditionnelles
- l'architecture urbaine très développée entourée d'une végétation surprenante et luxuriante; surprenante par sa beauté et son entretien sans faille
- une circulation très dense et pourtant très fluide

Au fil de mes visites et découvertes, je verrai la démesure partout:
- la plus haute piscine à débordement du monde au Marina Bay Sands
- la plus haute cascade intérieure du monde à Gardens by the Bay
- la plus grande roue du monde . Le Singapore Flyer, 
    
Tout ce qui se fait la-bas est basé sur le principe de l'efficacité:
- les déplacements en métro, en taxi, en bus..
   Dés mon deuxième jour j'ai pu me déplacer dans la ville. En 2 mn, j'avais un taxi.. Et on a pu aller visiter seuls le "Botanic Garden".
Efficace l'application Grab! Et peu onéreuse la course. 
- le contrôle aux frontières: pas de queue au guichet, vite fait, bien fait. ( on prend  les empreintes des pouces et on ne traîne pas pour regarder le passeport., les papiers.) Pourtant l'immigration est stricte.
- le plan de circulation est particulier: ça roule en continue. Les voitures ne se croisent pas sur une même route. Ou rarement.  Les voies sont différentes.
Comme les piétons ne traversent qu'aux feus et passages -piétons, les voitures ne traînent pas aux  "stop"

Diversité dans l'architecture et autres domaines..


à l'arrière plan, à gauche: un gratte-ciel!


Végétation et béton






du béton, oui, mais de la végétation aussi

Vue de notre chambre d'hôtel . 9 ième étage

Dans un bar à l'intérieur d'un centre commercial d'Orchard Road


Ville-jardin: un nom bien mérité. Et on n'a pas fini de s'étonner.


 Oui, mais pourquoi Singapour?

         Mon fils est en stage à Singapour depuis début mars. On ne l'a pas vu depuis un an. Voilà la principale raison de notre déplacement à Singapour. On l'a attendu patiemment, à l'hôtel.C'est la formule consacrée! Mais, en réalité je brûlais d'impatience.


hôtel: immeuble de 10 étages

piscine de l'hôtel au quatrième étage



retrouvailles à l'hôtel

      Allan nous a donné quelques conseils pour nous permettre de profiter  au mieux de notre séjour  et nous déplacer la journée en autonomie.
On a ainsi expérimenté l'appli Grab dès le lendemain, pour nous déplacer en taxi à peu de frais, sans attendre. Efficace! Et pour se repérer et se déplacer dans la ville, c'est l'appli Citymapper.
    Je n'aurais pas imaginé qu'on aurait pu aller seuls quelque part dès notre premier jour à l'étranger. C'est pourtant facile, simple et génial!

samedi 30 juin 2018

concert DEMOS J - 1

    Aujourd'hui , c'était la générale: de 14h à 18h. 
    Nous voilà, prêts pour les 2 concerts de demain.



vendredi 29 juin 2018

concert DEMOS. J - 2


Présentation du projet DEMOS à quelques heures des concerts.
Le premier morceau présenté, c'était lors d'un tutti du mois d'avril.. depuis,les progrès sont énormes. Evidemment!
On me voit sur cette vidéo: à partir de 5:03 mn

Vu ce matin sur le site clicanoo.re

mercredi 13 juin 2018

Concert DEMOS

Dernière ligne droite avant le concert . 
Dimanche c'était mon troisième tutti  et le premier filage.

En attendant que les violons s'accordent...



jeudi 31 mai 2018

Projet musical


     J'ai toujours été très sensible au problème du non accès à la culture pour les classes défavorisées. Manque d'intérêt bien souvent, même si des animations ou spectacles gratuits sont proposés, par les médiathèques notamment...Il est clair qu'une médiation culturelle demeure indispensable pour s'approprier les codes du théâtre, les dessous d'une musique classique, la démarche d'un sculpteur, le contexte de création d'un oeuvre...
Il ne suffit pas de mettre en place des activités..
    Je me désole souvent de ne pas voir de petits créoles à divers spectacles, stages... La culture s'est beaucoup développée mais le public n'a pas changé!

    Ceci pour expliquer que dans mon portrait  chinois, jeu lancé sur un forum d'arénophiles, à la question:
                                         " si j'étais, un cause, un engagement....."
                     j'avais répondu:  "l'accès à la culture pour tous les enfants."

Et voilà que mon prof de clarinette me propose d'intégrer l'orchestre DEMOS:
     Dispositif dducation Musicale et Orchestrale à Vocation Sociale.

     Il s'agit d'un projet de démocratisation culturelle centré sur la pratique musicale en orchestre, initié par et coordonné par la Cité de la musique philharmonique de Paris et sur le plan local par  La Cité des Arts de Saint Denis .

   DEMOS propose un apprentissage de la musique classique à des enfants ne disposant pas, (pour des raisons économiques, sociales ou culturelles) d'un accès facile à cette pratique dans les institutions existantes. 
   Une centaine d'enfants des quartiers de Saint Denis, Sainte Marie et Sainte Suzanne ( les villes de la CINOR:communauté de communes du nord),bénéficie de ce dispositif.
Chaque enfant a reçu un instrument pour 3 ans: flûte traversière, violon, violoncelle, trombone, trompette, ou clarinette..... Il le garde s'il continue la pratique instrumentale. Ils ont 4 heures de cours par semaine en petits groupes et un regroupement 1 fois par mois à la Cité des Arts.

Les points forts de la démarche:

  • pratique collective, en orchestre, pour favoriser le lien social, le plaisir, et la musicalité.
  • pratique du chant et de la danse pour une approche corporelle de la musique .
  • transmission du patrimoine musical
  • fréquentation de lieux de culture: concerts, musées, ateliers...
    J'ai donc le plaisir de faire partie de l'orchestre symphonique, dirigé par Denis Lapotre, qui accompagnera ces enfants en deuxième année de DEMOS.

Au programme de la restitution orchestrale prévue début juillet à la Cité des Arts de Saint Denis:
- Le Boléro de Ravel
- le final de la Symphonie N° 9 de Beethoven
- deux pièces du folklore réunionnais (Luc Donat):
       - L'amour lé doux
       - Mozart Séga
Le tout, ponctué de chants en allemand et en créole, de percussions corporelles, de jeux de rythmes..

   Ils ont une chance incroyable de vivre cette expérience, qui  s'étend sur trois ans, accompagnés de leur éducateur ou animateur de quartier. Et, cerise sur le gâteau, l'orchestre DEMOS Réunion jouera à la Philharmonie de Paris en 2019.

lien vers une vidéo d'un tutti

tutti DEMOS


lundi 30 avril 2018

Fèves 2018

 Des fèves de la Réunion. Enfin!

       Un mélange de 2 séries , mais qu'importe!
       On reconnait des objets bien de chez nous: le pilon et le kalou, le macatia, le kayamb, la façade de la maison créole, le margouillat, la tortue marine et la carte de l'île.
 Elles ont été proposées par MB ( Meunier de Bourbon).



Et puis celles-là:
- une série "Pirate" de la pâtisserie Banette.






- Mimi m'a offert cette série de fèves:

   Les Petits Prods, d'Intermarché. 













 Les personnages ont des noms vraiment rigolos: Cool de Source, 
Toucancamon ( le Toucan) , Olavache...


Et c'est aussi un jeu de parcours

- et toutes ces fèves, que je n'ai toujours pas comptabilisées, triées, rangées, exposées..
   Pourquoi? 
   Parce que mes journées sont trop courtes..




Remarque:
  Toutes les fèves représentant les "petits Jésus " des crèches ne se ressemblent pas.  Voici quelques Petits Jésus.