à la ferme équestre du Grand Etang

à la ferme équestre du Grand Etang

mercredi 9 octobre 2019

Sous les étoiles. 3.


Ça n'avance pas comme je l'aurais voulu, mais ça avance.

Dix étoiles cousues en  deux  bandes. Les 2 premières bandes.

mardi 8 octobre 2019

Tablier japonais

    C'est un modèle très pratique, simple, classe. Généralement on le fait dans du lin lavé. Il existe différents modèles. 

  Ce que j'aime bien dans celui que j'ai choisi:
- les bretelles croisées dans le dos permettent de l'enfiler sans l'attacher et lui confèrent un look original. C'est  d'ailleurs la caractéristique principale de tous les modèles de tablier japonais.
les seules coutures sont aux épaules. 
- c'est un modèle mixte
- on peut y ajouter de grandes poches sur les côtés sans dénaturer l'esprit de ce tablier nippon.

    J'ai essayé de faire un patron à ma taille, d'abord dans du papier kraft, puis dans un vieux drap. Après plusieurs essais et rectifications, voilà mon patron tissu ( à affiner encore un peu!)

pli du tissu à droite


J'en ferai un, pour de vrai, dans une nappe tâchée, inutilisable, mais recyclable. 


vendredi 13 septembre 2019

Lecture.



Objectif  lecture pour les prochains jours.

D'abord le  dernier livre d'E.E SCHMITT, le 33 ème de ma collection, 
 paru il y a quelques jours:
Un hymne à l'amour maternel. 
Un indescriptible chagrin, qui peu à peu laisse place au "devoir de bonheur"
Le deuil d'un amour  où il explore "le présent d'une détresse tout autant que le passé d'un bonheur."
Beaucoup d'émotions dès la lecture des premières pages. 

Et puis: deux livres de Le Clézio, conseillés par Mary, une arénophile, bibliophile avertie.
L'action se passe pour l'un à Rodrigues et l'autre à l'île Maurice.
 C'est un auteur que j'ai découvert par la lecture de "Le Désert".  J'ai beaucoup aimé le style de l'auteur. 



samedi 24 août 2019

Un arbre dans la ville

         Sur les murs gris  d'un vieil immeuble, pousse hardiment un arbre aux racines généreuses;  seul signe du vivant sur un bâtiment abandonné aux portes closes. On est à Saint-André en plein centre-ville près du parking de l'église.



       Cet arbre qui s'obstine à se déployer sur du béton, me fait  penser au poème de Joëlle Ecormier, extrait de son livre Séves, illustré de photos de  F.L  Athénas.


                    La reconquête

Il arrive que les arbres grimpent aux maisons.
Ils attendent pour cela que les gens soient partis depuis assez longtemps,
Ils gardent  les maisons pour le cas où les gens changeraient d'avis.
Ils ont leur temps, les arbres....
Quand ils sont bien installés, ils tiennent les murs bien serrés. 
De temps à autre pour ne pas trop changer les habitudes 
ils font un peu la conversation. 
S'il le faut, ils invitent le vent du soir.
C'est le soir que les murs abandonnés sont le plus tristes. 
À cause du souvenir des lampes allumées derrière les fenêtres.
Ils s'occupent aussi de faire un peu d'ombrage c'est mieux qu'un toit....
Quand c'est nécessaire, ils remplacent les poutres mortes,
Refont un peu les sols,
Choisissent des tapis tendres, mettent du vivant là où pousse l'oubli..
Et du toit fantôme des maisons, ils montent la garde...


jeudi 22 août 2019

Sous les étoiles 2.

Deuxième étape: réaliser les blocs.

J'ai choisi de faire les coutures à la main. 





Voici le premier. 

Il  faut 31 blocs comme celui là

       et  8 demi-blocs





       En les posant côte à côte, je commence à imaginer le résultat final. 
Je les attacherai ensemble quand tous les blocs seront faits. Je trouve étonnant qu'on voie bien les cubes entre les étoles.



6 blocs en une semaine! Je tiendrai le rythme?

lundi 19 août 2019

Sous les étoiles

Nouveau projet patch débuté ce 16 août 2019



6 tissus imprimés pour les étoiles
6 X 6= 36 étoiles 
             8 demi étoiles



3 tissus fond blanc 
            pour les cubes




patch fini: 1 m / 1,40 m 





Un seul patron pour cet ouvrage: un losange de 5,5 cm de côté. 

Première étape: la découpe

70 losanges dans chacun des 3 tissus pour les cubes.
70 X 3 = 210 


Pour les étoiles: 6 X 36 = 216




      J'ai découpé de quoi faire une rangée , soit 5 étoiles. En posant les pièces comme sur le modèle, on a une idée du résultat final.


mardi 23 juillet 2019

Rando-marmaille au Grand Etang



       J'ai fait une randonnée avec mes 2 petits enfants dans l'est de l'île, commune de Saint Benoit, direction la route des Plaines.
 "Rando-marmailles" facile, agréable pour peu qu'on prenne le  temps d'observer, d'admirer, de sentir, d'écouter, de s'écouter... 

         Le Grand Étang, à 200 m d'altitude, est une curiosité géologique unique à la Réunion. Il est né de la rencontre entre 2 volcans. En effet,  son histoire commence par une rivière qui  lentement creuse une vallée dans le massif du Piton des Neiges. Il y a environ 5000 ans, une éruption du Piton de la Fournaise crée un barrage de la vallée, donnant naissance à  cet immense plan d'eau. Le Grand Étang est essentiellement alimenté par les  eaux de pluie , les eaux de ruissellement et le Bras d'Annette ... Cet étang, d' 1 km de long et de 500 m environ de large,  est caractérisé par les variations extrêmes de son niveau d'eau, passant de l'assèchement complet à l'inondation,(jusqu'à 10 m!) Il est alors impossible de faire le tour; une partie du  sentier  étant  inondé. 
   Mais aujourd'hui, l'étang n'est pas trop  plein et on peut alors en faire le tour dans d'excellentes conditions. Pas  de ravine à traverser sur des cailloux glissants! Tout est à sec. On est en plein hiver, il fait beau, ciel parfois couvert .  Temps idéal pour la marche. il fait bon. On a rangé les pulls. 
    Ce milieu original abrite une faune et une flore très riches et protégées. On a croisé par exemple un Papangue, seul rapace de l'île.


1. Premier détour: Point de vue sur l 'étang
2. Départ du tour de l'étang par le sentier forestier.
3. Sentier d'accès au bras d'Annette et à ses belles cascades
4. Les cascades. 
    Il faut grimper un peu et s'habituer au bruit des chutes d'eau de plus en plus
    impressionnant. 
5. Sentier du retour, très plat. 
    On passe tout près de l'eau. 

    La boucle fait 7 km, sans compter les détours. On a donc fait ce jour-là une dizaine de km, tranquillement. Une belle sortie! 

Top départ sur le parking


         Le point de vue ne montre pas grand chose de l'étang car la végétation est très importante.



Départ de la boucle. A droite ou à gauche?
Ce sera par la droite. 
Les sentiers:
   Ils sont très variés: parfois pavés, parfois caillouteux, parfois des petites pentes raides et des descentes, parfois très plats, larges, souvent étroits.... mais toujours dans une végétation luxuriante.



On rencontre souvent des cavaliers .
Le club Hippique du secteur propose ces balades.
J'ai déjà fait cette rando à cheval mais l'aller-retour pas le tour de l'étang.


Robin  va compter les poissons rouges frétillant
au bord de l' Étang . 
graines de Job

Palipatis. De son vrai nom: Cardisia Renata



et celui là je ne sais plus.

Ces plantes me rappellent mon enfance:
- les graines de Job nous servaient à faire des colliers, mais il était interdit de les rapporter à la maison si on ne voulait devenir "pauvre comme Job." Aujourd'hui encore certains artisans les utilisent .
- les Palipatis, on les fait éclater en les pinçant entre les doigts. Un bruit inimitable!

Le Grand Étang sous tous les angles







Et là, il compte les poissons : 67 !




Les cascades du Bras d'Annette.
       Le panneau indiquait 15 mn. Mais pour nous, ce fut le double. On ne s'est pas pressé. On savait qu'on s'approchait des cascades car le bruit des chutes d'eau s'amplifiait au fur et à mesure. Au début le sentier était plutôt plat, à la fin ce fut une pente bien raide mais courte. 
       Ça vaut le détour! On était trop près des cascades pour les avoir toutes les 2 sur la photo.



Le pique-nique
    Pour casser la croûte, on s'est éloigné des cascades, un peu bruyantes.. On a trouvé un espace dans un sous-bois dégagé où on a pu s'asseoir sur des troncs d'arbre et des rochers. 


Je pense déjà à la prochaine destination avec mes deux petits enfants.
 Dioré? Bélouve? ailleurs? mais où?