à la ferme équestre du Grand Etang

à la ferme équestre du Grand Etang

mardi 31 mars 2020

masques de protection

      Cette fois, c'est à la demande d'une infirmière que j'ai fait ces masques en tissu. 
    Elle voulait un exemplaire du modèle "masque chirurgical" avec une ouverture pour y glisser un filtre du genre filtre d'aspirateur.
    Et les masques du type " CHU de Grenoble" elle les voulait avec des rubans et non des élastiques.

lundi 30 mars 2020

Sous les étoiles, ça continue

Mais je suis loin de la fin. Pourquoi?
Parce que. 
- Pas toujours motivée.
- Je zappe d'une activité à l'autre.
- Il y a tant d'activités culturelles à portée de mains... , de clics
- Parfois je ne fais rien aussi.

J'ai fini tous les blocs et je commence à assembler les bandes.
On voit bien les étoiles mais aussi les cubes en gris. 

 


jeudi 26 mars 2020

Patch: Sous les étoiles

             J'ai repris ce patch que j'avais laissé de côté pour d'autres priorités. Mais, là, j'ai du temps et je terminerai  cette courte pointe avant la fin de cette période de confinement. 



J'ai fini les 8 demi-blocs et 26 blocs. Il ne me reste que 5 blocs à réaliser!





lundi 23 mars 2020

A la guerre comme à la guerre!

        Dans un contexte de pandémie du Covid-19, et de pénurie de protections adaptées, depuis quelques jours, sur les réseaux sociaux, on voit fleurir des tutos de masques en tissu, faits maison. J'ai moi aussi cédé à l'appel des sirènes et j'ai essayé quelques modèles :



masques réversibles

Efficace ? Rassurant en tout cas; et comme dit ma fille," ça fera un souvenir de cette pandémie et du confinement".

     En tout cas, les infirmières libérales n'ont que ces masques en tissu comme protection depuis quelques temps déjà.

Les couturières pays sont à pieds d’oeuvre pour réaliser ces masques, notamment destinés aux soignants. Une très belle initiative , appréciée des professionnels de santé. Mais il leur en faut beaucoup : un par patient dans le meilleur des cas.
Et puis le CHU de Grenoble a publié un document. Sur celui-ci, on peut voir un patron de masque en tissu destiné aux personnels soignants qui ne prennent pas en charge des patients Covid-19. C'est un modèle en tissu doublé de ouatine qui paraît plus rassurant, mais, qui, ne l'oublions pas, n'est pas destiné aux professionnels en contact avec des patients porteurs du virus.

    Et nos infirmières n'ont que des masques en tissu! Et elles sont en contact avec de nombreux patients et probablement avec des porteurs  de virus qui l'ignorent!
masque réalisé d'après le patron du CHU de Grenoble


  
Mais les masques en tissu sont-ils vraiment efficaces ?
     Il faut savoir que ces masques ne protègent pas du virus. Au contraire. Une étude montre que le risque d’infection est plus élevé avec des masques en tissu, car il y a notamment de la rétention d'humidité, donc de moisissures. Ces masques en tissu sont en coton qui retiennent l'humidité  de l'expiration notamment!
   Ces masques peuvent cependant limiter les projections et donc protéger les autres. Les spécialistes eux-mêmes sont assez divisés sur le sujet. Certains affirment qu’en portant un masque en tissu , une personne ne se protège ni elle-même ni les autres, alors que d’autres estiment que ces protections artisanales sont, en résumé, “mieux que rien”.
La Société française d’hygiène hospitalière indique dans un avis publié le 14 mars qu’il faut “éviter d’utiliser d’autres types d’écrans à la place des masques chirurgicaux (masques en tissu, masques en papier, chiffons noués derrière la tête) du fait de données scientifiques concernant leur efficacité (étanchéité) très rares”.


        L’Organisation Mondiale de la Santé a également rappelé que le port du masque est recommandé uniquement aux malades et au personnel soignant en contact rapproché avec les malades. En effet, une mauvaise manipulation des masques augmente le risque de transporter le virus de surface en surface. Le porter, l'enlever c'est une technique que les soignants maitrisent pour rester protégé.
Alors ! Quand il s'agit de masque non homologué que tout le monde porte !!!

     Et nos infirmières n'ont que ces masques en tissu qu'elles portent en laissant peur et angoisse au vestiaire ! 

Et pendant ce temps?
     Pendant ce temps, l'épidémie s'enflamme. avec des cas arrivés de France : 71 en 10 jours dont 3 de contact.
     Pendant ce temps? les avions continuent d'arriver de Paris et de déverser des centaines de voyageurs qui "s'engagent "à rester confinés chez eux... en prenant le risque de contaminer  leurs proches.
    Je ne comprends pas tout de la gestion de cette crise. Il y a des contradictions. Mais bon, je ne suis que simple observatrice . Je suppose que chacun fait de son mieux selon ses connaissances, le contexte, ses moyens humains et matériels...
Et moi je fais de mon mieux pour réussir ce confinement. 

jeudi 12 mars 2020

Robe pour " une belle malbaraise "

Premier essayage.


     La robe finie. Contente d'avoir pu mener à bout ce projet car le tissu était vraiment difficile à travailler. Trop fin! Trop fragile!



mardi 10 mars 2020

Baby Patch

Bébé est arrivé! ... en avance. Mon filleul, Julien est donc papa.
J'ai fini le patch ce week-end! 

Pour le quilting, j'ai choisi des coeurs, des farandoles de coeurs sur le tour.
Je me suis inspirée des réalisations de Marie Suarez pour les coeurs que je trouve très originaux.

mesures: 105 cm / 75 cm



Le biais autour de la couverture, c'est le dos du patch replié.

farandole de coeurs

Marie, l'heureuse nouvelle maman, est enchantée. Elle apprécie l'ouvrage. 

B.D: les Pieds bandés de LI KUNWU






   J'ai voulu en savoir plus sur l'histoire des petits pieds, des pieds bandés de Chine. J'ai lu cette B.D qui raconte avec justesse ce qui se passait en Chine à cette époque. 



   Chunxiu, enfant ne comprend pas pourquoi on devait lui bander les pieds, qu'on les casse pour les coincer dans les bandelettes.


 Quelle souffrance physique ! 


   C'était pourtant la condition pour s'élever dans l'échelle sociale. En effet, plus tard, Chunxiu, très courtisée,  entrevoit  ce que ses petits pieds bandés pourrait lui apporter. 


Mais elle tarde à se décider, à choisir son prétendant. 






La révolution arrive

et ces pratiques sont abolies

car "les petits pieds bandés"

ainsi que le bandage des seins

sont devenus 

symbole d'infamie. 

Elle choisit alors de fuir

sa ville.


    À la fin de sa vie, elle devient nounou dans la famille Li, à Kunmin, dont  l'un des enfants, s'appelle Kunwu; c'est l'auteur de cette B.D. C'est lui qui reconstitue l'histoire de sa nounou à partir de ses confidences et des témoignages des vieux.



  A travers ses dessins en noir et blanc, il retrace l'épreuve du bandage des pieds, mais aussi des épisodes de la Révolution, la vie des paysans. Il nous montre des paysages de la Chine, les habitats traditionnels, des scènes du marché, les jeux des enfants..
    Un ouvrage pour mieux " comprendre" le passé de ce pays.


mardi 25 février 2020

Projet couture



Voilà la robe que je dois faire.

C'est pour un mariage qui aura lieu 

début mars.






Et voilà le tissu: un sari indien fuschia

Tissu délicat, léger...

à doubler impérativement.
   

      Du coup, je mets en attente la série d'articles prévus sur mon récent voyage en Malaisie:
- Kuala Lumpur et les tours Petronas
- rando dans le parc national
- La colline de Penang
- le Street Art de Penang
- les découvertes culinaires 
- l' atelier de batik et la fabrication d'étain
- l'île des Orangs Outans....
- et ces étonnantes abeilles trigones !

       De plus, je dois finir la couverture de bébé, commencée il y a bien longtemps... car bébé ne va pas tarder à se montrer.

      Et les journées n'ont que 24 heures!

lundi 10 février 2020

Les grottes de Batu

      Un étonnant sanctuaire hindou niché à flanc de montagne, gardé par une impressionnante statue du dieu Murugan, haute de 40 m.


      A 9 km de Kuala Lumpur, 3 grottes naturelles ont été transformées en lieu de culte. On y célèbre la fête du Thaïpusam, qui accueille des fidèles du monde entier. Quand on arrive sur les lieux on voit d'abord des bouis-bouis, puis un temple et une colline de calcaire dans laquelle sont taillés 272 marches pour accéder à la grotte principale .


     On descend ensuite plusieurs fois quelques marches pour arriver dans la grotte de temple . Au final il y a plus de 300 marches! 
Nos genoux sont encore bien solides. En effet, on a grimpé et descendu ces marches sans difficulté; ça fait pas mal de marches quand même!




Je n'ai pas fait la photo du temple principal car il se tenait une célébration.

Dans  les 2 autres grottes:
- Arts Gallery: statues de Ganesh, Shiva, Krishna
- Dewan Thiruvalluvar Kotam  abrite elle aussi des statues  .... et de nombreux pigeons

Et, à l'entrée des grottes: des macaques! de nombreux macaques!

dimanche 9 février 2020

Plongée dans la culture chinoise en Malaisie

        Dans ce pays majoritairement musulman, j'ai fait une plongée  inattendue, imprévue, dans la culture chinoise. J'ai découvert ou redécouvert, tout un panel d'aspects de la culture chinoise, culture de mon ami, qui m'accompagnait en Malaisie durant ces 10 jours de janvier.

- VISITES DE TEMPLES ET RITUELS.




A Malacca.














      
    Dans ce temple taoïste , Thean Hou, de K.L, j'ai découvert une tradition pour découvrir les présages de la nouvelle année:
      On prend dans ses mains le paquet de bâtonnets, qu'on tient fermement. Puis on relâche un peu la pression des mains. les bâtonnets descendent et on garde le bâton qui est resté en haut. On regarde le numéro écrit dessus et on prend alors dans un tiroir, le présage correspondant à ce numéro.( écrit en anglais et en chinois au verso )



      Le présage, c'est une ligne de conduite, pas une prédiction. 

-  RENCONTRE AVEC UN ARTISAN TRADITIONNEL


      A Chinatown, sur l ' île de Penang, on a rencontré un fabricant artisanal de bâtons d'encens. Son atelier se trouve à l'arrière d'u temple de Kuan Yin fermé ce jour-là en raison des préparatifs du nouvel an. Heureusement pour nous, l'atelier était ouvert.



      





- VISITE DE L'UNIQUE ATELIER DE FABRICATION DE LOTUS SHOES.
     




     La coutume du " Lotus d'Or " jusque là , relatée dans des livres, des récits , au cinéma... est devenue soudain réalité. Voir ces petites chaussures, témoins d'une pratique barbare mais aussi signes d'aisance sociale et de distinction... a été un peu déroutant.  C'est un peu comme si j'ai réalisé alors que c'était vrai pour de vrai. 

    On bandait les pieds des petites filles vers 5 ans, 6 ans pour les empêcher de grandir. Cette coutume chinoise  consistait à briser et retourner les orteils des petites filles pour les plaquer contre leurs plantes de pieds. Et ça, pendant 2 ans, jusqu'à obtenir la taille idéale comprise entre 7,50 cm et 10 cm.
 « Menus, minces, pointus, parfumés, souples ». Les connaisseurs décrivaient ainsi les pieds féminins idéaux, hiérarchisés en trois catégories, le must étant les « lotus d’or » qui ne dépassaient pas 7,5 centimètres. Débutée au V ème siècle, la pratique du bandage a perduré un millénaire, gagnant progressivement toutes les strates de la société chinoise, avant d’être interdite à plusieurs reprises et finalement abandonnée après 1949.

     Pourquoi on bandait les pieds? Comment ça se passait? 
     Wikipédia propose un article très clair et précis sur le sujet.

    On a rencontré donc le dernier fabricant de chaussures pour les petits pieds bandés. Il n'a plus de clientes bien sûr, mais continue à en fabriquer de manière artisanale, pour les collectionneurs, touristes.. Pour garder la mémoire du passé.  Il fabrique aussi de belles sandales en cuir, brodées  et perlées, à la main.






  J'aimerais maintenant lire la B.D de Li Kunwu:" Les pieds bandés"
(ou : souffrance, gloire et beauté en Chine ancienne.)

L'histoire:  

  À six ans, Chunxiu ne peut plus courir, ni sauter ni marcher comme les autres enfants de son âge. Des bandelettes enserrent étroitement ses pieds, lui faisant souffrir le martyre. Grâce à cette mutilation qu’elle refusait, son entourage espère qu’elle épousera un riche parti, s’élevant ainsi au-dessus de sa condition paysanne. Une décennie plus tard, la jeune fille est effectivement très courtisée et un bel avenir semble lui être promis. Mais le vent du changement souffle alors sur la Chine..



. RENCONTRE AVEC UN DES FABRICANTS DE "TÊTES DE LION" 
                    






     A Ipoh, on a visité l'atelier d'un des fabricants de têtes de lions pour les défilés et manifestations diverses en Malaisie.  Ce passionné,  fabrique dans son atelier, tête de lions et dragons dont le plus grand a nécessité 52 porteurs!
     Dans son dojo, il donne des cours de Wing Shun aux porteurs et manipulateurs. Son école a gagné le dernier concours de Malaisie de danse de lions sur poteaux ! Impressionnant! On est ébahi rien qu'en regardant les photos exposées dans son atelier. 

- NIDS D'HIRONDELLES

    Les hirondelles  ( en réalité, espèce de martinets) sécrètent 
        un mucus gélatineux
     pour construire leurs nids. 

   Le nid de l'oiseau, caviar de l'Orient, est un mets très apprécié en Asie; c'est un produit de luxe, très cher. On lui attribue de nombreuses vertus pour la santé. Il est utilisé comme base de divers plats.

    J'ai  eu l'occasion de déguster  une soupe au nid d'hirondelle après la visite des grottes de Batu, dans l'un des boui-bouis sur la place du temple hindou.
C'est bon? Je ne sais pas. J'ai surtout trouvé le léger goût de la datte qu'on y avait ajouté. En tout cas je peux dire que j'ai consommé un  nid d'hirondelle, ou plutôt un peu d'un nid d'hirondelle.  

Soupe au nid d'hirondelle


      Autrefois, on récoltait ces nids dans des grottes ou à flanc de falaises, dans des conditions difficiles. De nos jours des élevages se développent même en ville, dans des bâtiments en béton ou  dans des locaux transformés.



Au centre-ville de Malacca, cet appartement à l'étage
est devenu un lieu d'accueil pour hirondelles.

Il côtoie un bâtiment habité
avec certains désagréments
pour les riverains.

Les nids d'hirondelles sont vendus en vrac,

 ou dans des boites comme celles-ci 

chez des apothicaires chinois.

 6  nids séchés coûtent 250 euros ! 

On en trouve en gelée, dans des pots

ou en paquets.



JOUR DE L'AN CHINOIS


    On était à quelques jours du jour de l'an chinois, et tout le pays se préparait à cet évènement. Les décorations, rouges et or, mais surtout rose et rouges embellissaient chaque rue, magasin, entrée d'hôtel, édifice....


Dans les rues




dans les temples

Dans les hôtels, restaurants



Dans les centres commerciaux comme ici à Pavilion  ( Kuala Lumpur) où les gens se pressaient jusque tard dans la nuit pour admirer les décorations.